Cycle de formation 2023 sous la direction de
Marie-Laure Dimon, Christine Gioja Brunerie et Anne-Marie Leriche

Effets de la Modernité dans la clinique (6)

Habiter le corps de la mère, habiter le corps psychique.
Les espaces, les lieux.

Habiter les chairs sensibles, habiter la culture

Albert Le Dorze

Habiter
Albert Le Dorze

D’abord vivre ! Comme les animaux, nous avons un corps. L’utérus maternel, la séparation d’avec cette couveuse s’avèrent cruciaux pour accéder à une vie psychique nourrie par l’acquisition d’un langage, la fabrication d’outils. Bipèdes prématurés, nous devons affronter un primitif état de détresse. L’animal, pauvre, ne dispose pas de la liberté selon Kant, pour qui, malheur ! la sexualité demeure animale.

La psychanalyse ne peut s’affranchir des lois de l’évolution, écarter la pulsion, le sensible, le pathique, l’affect, briques indispensables à la construction de l’appareil à penser. La vérité de l’homme ne saurait résider en dehors de lui-même.

Lire l'exposé

Aline Tauzin

Le Maure isolé des Maures
Aline Tauzin

Telle est la définition que donne de lui-même un jeune chanteur mauritanien, signifiant par là son inscription dans une forme de rupture avec son groupe statutaire et, par-delà, avec sa société. C’est ce mouvement de déconstruction/reconfiguration de la « maison originelle », ici l’ethnie maure de Mauritanie, qui sera envisagé à travers le destin contemporain de la musique. D’abord instrument de la stratification sociale et de la domination masculine, puis expression féminine de l’intime, puis, ensuite, moment de pure sensorialité, dans une forme empruntée aux femmes esclaves, elle s’offre peu à peu comme lieu d’émanation du sujet singulier. Non sans que surgissent de fortes résistances, au nom de l’unité intangible du groupe, de son immuable identité.

Lire l'exposé

 

De l'Intime au Politique

Albert Le Dorze

Il faisait très beau. Et faire preuve d’un certain courage masochiste pour y assister.

Thématiques de l’originaire, du corps, de tous les corps, depuis les enveloppes in utero jusqu’aux enveloppes politiques qui, selon A. Antoine, s’emboîtent comme des poupées gigognes. Hypothèse : le néolibéralisme – l’homme entrepreneur de lui-même –, cassant les moules protecteurs, abolissant les frontières physiques et psychiques, no border, ne pouvait que nous entrainer dans des abîmes de destruction, tel un fœtus saccagé, un animal dépiauté. A. Antoine insiste : il ne s’agit pas seulement de représentations, de concepts mais d’expériences traumatiques auxquelles nous serions soumis, qui ressuscitent toujours des angoisses primitives de démantèlement, d’agonie. L’archaïque à ciel ouvert. Nous ne savons plus qui nous sommes, nous n’aurions plus d’identité. Pas de village, de patrie, ni de morceaux d’étoffe ocellés auxquels nous pourrions nous raccrocher. Plus de passions collectives, plus de lois, transcendance inutile, New Age. Quelles barrières contre le nazisme, possiblement réduit, par certains, à une idéologie pour personnes à psyché fragile ? Simplisme dénoncé par d’autres, en rage ?

Lire l'exposé
Retrouvez toutes les informations sur notre site internet
dans la rubrique Historique des événements du CIPA

Suivez-nous !

Newsletter

Actualités

Articles récents

SÉMINAIRES THÉMATIQUES – Juin 2024 –
5 février 2024
Fédération des Ateliers de Psychanalyse
5 février 2024
LIVRES RÉCENTS
29 janvier 2024